QUITTER LE MONDE DU CONSEIL : 4 LEÇONS À RETENIR

QUITTER LE MONDE DU CONSEIL : 4 LEÇONS À RETENIR

At movemeon, we connect consultants, accountants & freelance consultants with job opportunities, advice & events. Register to see all opportunities, advice & events.

Summary

En tant que consultant, on peut parfois idealiser le fait de quitter le consulting pour rejoindre une entreprise. Lisez cet article comprenant 4 importantes leçons pour en apprendre davantage et prendre les bonnes décisions.

Quitter le consulting pour travailler en entreprise puis revenir dans le conseil est plus fréquent que ce que vous pouvez imaginer. Avoir expérimenté les deux secteurs peut être extrêmement valorisant pour vos perspectives de carrières. Non seulement avoir de l’expérience au sein d’une entreprise vous donne une meilleure compréhension de l’industrie en question mais cela vous permet également de mieux comprendre où se trouve vos forces et comment les utiliser au mieux.

D’un autre côté, un consultant idéalisant une position en entreprise peut se sentir frustré et ne pas profiter assez de tous les aspects positifs du consulting. Sophie, qui a quitté un cabinet de conseil de premier plan pour rejoindre une entreprise de biens de consommation grâce à Movemeon (puis est retournée dans le consulting), partage avec nous ce qu’elle a appris au cours de sa carrière.


Il y a plusieurs raisons qui m’ont poussé à quitter le consulting. Je savais que je souhaitais collaborer avec des cadres supérieurs dans une entreprise fournissant des biens de consommation, sans qu’il s’agisse d’une énorme multinationale. De plus, plus le cabinet dans lequel je travaillais grandissait, plus les clients devenaient une priorité aux dépens des employés. Cela a favorisé une culture d’entreprise qui ne me correspondait plus. Après trois ans, j’ai senti que c’était le moment de changer.

Quitter le consulting m’a appris de précieuses leçons

Leçon n°1

Je n’avais pas réalisé à quel point certaines choses étaient importantes pour moi. Par exemple, avancer à mon propre rythme ou encore avoir une totale confiance de la part de mon manager. J’ai également appris que je n’étais pas vraiment à l’aise avec tout ce qui relève de la politique d’entreprise. Je suis une personne de nature logique. Je préfère analyser une situation et trouver la meilleure solutions plutôt que de développer mon réseau et créer des liens dans le but de pouvoir influencer telle ou telle chose. Finalement, j’ai compris que la majorité de mes préférences en terme d’environnement de travail pouvait se retrouver dans le consulting. D’autant plus dans un cabinet où la culture me correspondrait.

Leçon n°2

Certaines entreprises ne sont pas habituées à employer des consultants. Les autres membres de l’équipe ne savaient parfois pas vraiment comment tirer profit de mes compétences.  De plus, le poste pour lequel j’ai été recruté venait d’être ouvert et il est clair qu’il n’avait pas été défini au mieux. En conséquence, je me suis retrouvée à travailler sur de très nombreux sujets au gré des besoins ce qui est vite devenu frustrant.

Leçon n°3

La vie en entreprise m’a donné une nouvelle perspective de ce qu’un client recherche réellement lorsqu’il fait appel à un cabinet de conseil. Maintenant que je suis de retour dans le consulting, je sais où je dois m’investir davantage et placer mes efforts (ce qui veut dire que je rentre plus tôt à la maison).

Leçon n°4

Enfin, avoir une expérience en entreprise a rendu m’ont profil plus intéressant pour les recruteurs. En effet, j’ai pu développer une meilleure connaissance de l’industrie dans laquelle j’ai travaillé et ai eu la chance de collaborer directement avec les cadres supérieurs.

 

J’ai décidé de revenir dans le monde du conseil car j’ai réalisé que la raison pour laquelle j’étais partie n’était pas le consulting en soit. Le problème résidait plutôt dans la culture d’entreprise et le mode de travail qui ne me correspondaient pas. Je voulais recommencer à travailler dans les services professionnels donc je me suis intéressée plus particulièrement aux fonds d’investissement et aux cabinets de conseil. Je suis heureuse d’avoir eu le temps de chercher et choisir le poste qui me correspondait (au final, c’est la culture d’entreprise qui a fait la différence).

Ce que j’aurais aimé savoir avant de quitter le consulting

J’aurais préféré avoir pris le temps de vraiment comprendre mes atouts et mes préférences en termes d’environnement de travail. Pour ensuite changer de poste pour quelque chose qui me corresponde vraiment, plutôt que de changer pour un poste qui rendait bien sur le papier.

 

Some of the great employers movemeon worked with last month:

Like our advice? Hear even more at one of our events:

Did you know we'll send you to dinner if you land a job through movemeon?

A big thank you to MoveMeOn again for helping me find another unique and exciting role. You genuinely have the best roles out there for those who enjoy variety and trying something new!

Sophie

New right-hand to the CEO, Sharestyle/AllBright

Follow us on Linkedin