LE CONSEIL EN STRATÉGIE EST-IL UNE PERTE DE TEMPS ?

LE CONSEIL EN STRATÉGIE EST-IL UNE PERTE DE TEMPS ?

Movemeon: jobs, insight, events and career tips for (ex-)consultants, accountants and freelancers. Click here to create a free account and access all our opportunities.

Summary

Le conseil en stratégie n’est pas une perte de temps car le consulting est une bonne carrière en tant que telle, les compétences développées sont tout aussi pertinentes et polyvalentes aujourd’hui qu’elles ne l’étaient il y a dix ans et le consulting est toujours un accélérateur de carrière. Néanmoins, si vous avez une idée plus précise de ce que vous voulez faire, foncez !

Ces dernières années, les grosses entreprises du secteur des nouvelles technologies (Google, Apple, Facebook…) sont devenues les recruteurs les plus sollicités par les jeunes diplômés. Il n’y a pas si longtemps, les banques dominaient ce créneau, accompagnées des gros cabinets de conseil : les big 3.

Cela signifie-t-il qu’une expérience dans le conseil est moins pertinente aujourd’hui qu’elle ne pouvait l’être il y a dix ans ? Pour moi, la réponse est non.

Pourquoi une expérience dans le consulting est toujours pertinente

  • Le consulting est une bonne carrière en tant que telle. Oui, la majorité des gens s’en servent afin de s’ouvrir des portes plus intéressantes en entreprises après coup. Mais pour certains, le conseil devient une carrière en soi. Et de nombreux avantages poussent d’ailleurs à aller dans ce sens : une grande variété de problèmes super intéressants à tacler, des collègues super intelligents, beaucoup de voyages, des interactions avec de nombreuses parties-prenantes.
  • Les compétences développées dans le secteur du conseil sont tout aussi pertinentes et polyvalentes aujourd’hui qu’elles ne l’étaient il y a dix ans. Cela est particulièrement vrai si vous aspirez à occuper un poste de manager de haut niveau, plutôt qu’une position qui requiert une profonde expertise technique ou fonctionnelle. En deux mots, les cabinets de conseil en stratégie sont d’excellents terrains de formation : ils affinent votre manière de penser. Vous êtes entraîné, coaché et on vous apprend à influencer et communiquer de manière sophistiquée. Vous apprenez les fondements du business (modèles financiers, stratégie…), ce qui est particulièrement utile, notamment au Royaume-Uni où les cabinets de conseil sont accessibles peu importe la filière dont vous êtes issu. Ces compétences restent tout aussi recherchées qu’elles ont pu l’être par le passé.
  • Le consulting est toujours un accélérateur de carrière. Certains cabinets en particulier représentent de véritables labels de qualité sur le marché du travail (de la même manière que le nom d’une école sur votre cv peut parfois faire la différence). Après quelques années, vous êtes sollicités pour des opportunités auxquelles vous n’auriez pas eu accès avec une expérience ailleurs. Et la variété des opportunités est incomparable : start-ups, grosses entreprises, fonds d’investissement et j’en passe.

En résumé, vous n’avez rien à prendre à faire un tour par la case consulting. Cela est particulièrement vrai si votre but est de garder le plus de portes ouvertes et de découvrir différentes industries avant de décider ce que vous avez réellement envie de faire.

Dans quel cas le consulting est-il moins pertinent ?

C’est là le soucis, si vous avez déjà une idée concrète de ce que vous voulez faire, dans ce cas foncez. Vous n’avez pas nécessairement besoin de garder toutes les portes ouvertes. Et vous obtiendrez une expertise spécifique à votre industrie, que le conseil en stratégie permet rarement de développer. Et si vous vous rendez compte que vous vous êtes trompé de chemin, les cabinets de conseil embauchent de plus en plus de personnes ayant de l’expérience en entreprise. Vous aurez en plus accès à des postes de niveaux supérieurs  

Quand vous quittez le conseil en stratégie, faites le en ayant conscience qu’il faudra apprendre à marcher avant d’être capable de courir au sein de votre nouvelle entreprise. Il est fort probable que vous ayez besoin de prouver ce que vous valez dans un poste strategie ou dans de la gestion de projet, avant de pouvoir évoluer dans quelque chose de plus opérationnel. Vous devrez prouver que vos compétences sont bien transférables et que vous comprenez le business et l’industrie dans laquelle vous évoluez. Et surtout qu’un consultant est capable de plus que de réfléchir. Jetez un oeil à cet article en anglais sur l’importance de mettre la main à la pâte au moment de quitter le conseil.

 

Il semble que de plus en plus de personnes soient attirées par les nouvelles technologies. Néanmoins, cela ne réduit en rien ce qu’un saut par la case consulting peut apporter à votre carrière.

Featured movemeon opportunity:

 

Like our advice? Hear even more at one of our events:

Follow us on Linkedin