6 VÉRITÉS SUR LE FAIT DE QUITTER LE CONSULTING POUR L’INDUSTRIE

6 VÉRITÉS SUR LE FAIT DE QUITTER LE CONSULTING POUR L’INDUSTRIE

Movemeon: jobs, insight, events and career tips for (ex-)consultants, accountants and freelancers. Click here to create a free account and access all our opportunities.

Summary

6 vérités sur le fait de quitter le consulting pour l’industrie : la fierté du produit, faire plutôt que conseiller, 45 heures par semaine, un pas de côté concernant le salaire, un poste coté client peut être un tremplin & réaliser que l’on sait bien peu de choses.

 

Quitter le consulting pour l’industrie (sous-entendu, pour passer du côté “client”) est un parcours courant que la majorité des candidats sur movemeon connaissent. Voici 6 vérités selon ceux qui ont sauté le pas et quitté le monde du conseil en stratégie.

La fierté du produit

De nombreuses personnes disent qu’il est satisfaisant de pouvoir réellement pointer du doigt ce qu’elles font auprès de leurs amis et de leur famille. Vos grands parents comprennent lorsque vous leur dites : “je travaille pour tel magasin”. Alors qu’ils ont un peu plus de mal avec : “je suis consultant en stratégie” ou “je fais de la finance d’entreprise”.

Faire plutôt que conseiller

Une frustration commune dans les services professionnels est le sentiment d’être toujours écarté de la prise de décision et de devoir toujours manquer le moment où un quelconque résultat est visible. En travaillant du côté client, les gens ont généralement l’impression d’être plus impliqués et de voir le résultat de leurs efforts.

45 heures par semaine

De 9 heures jusqu’à 18 heures et des poussières : la journée moyenne pour un poste en stratégie en entreprise ou un poste de business développement. La plupart de ceux passés par la case consulting connaissent les 60 heures et plus par semaine ; c’est plus de 30% de temps de travail supplémentaire !

Un pas de côté concernant le salaire

Les services professionnels payent bien. Ne vous attendez pas à avoir une grosse augmentation au moment de rejoindre une entreprise côté client (bien que votre taux horaire soit certainement plus élevé). Un indicateur pour vous, (ex-)consultant : si vous avez 2/3 années d’expérience, vous pouvez espérer £50k – £70k  en tant que salaire de base si vous rejoignez l’équipe stratégie d’une entreprise. (Et oui, la différence peut être aussi grande que ça, même au sein d’un même secteur).

Un poste coté client peut être un tremplin

Il y a un risque que votre expérience de consultant vous donne l’étiquette de “penseur” et non de quelqu’un dans l’action. Si vous êtes intéressé par un poste opérationnel (achat, marketing, vente), une expérience côté industrie peut vous servir de tremplin. Faites votre réseau au sein de l’entreprise et investissez-vous dès que possible dans un projet opérationnel pour prouver ce dont vous êtes capable. Placez “expérience opérationnelle” en tant qu’objectif dans vos évaluations et considérez un détachement en interne. Si vous êtes bon, vous parviendrez généralement à changer de département dans les deux années.

Réaliser que l’on sait bien peu de choses

Malgré de multiple missions de conseil dans une industrie en particulier, il n’y a que lorsque l’on passe vraiment côté industrie que l’on se rend à quel point on connaissait peu de choses. La plupart des gens disent qu’il leur a fallu au moins un an pour bien appréhender les détails du business et rattraper le niveau de leurs nouveaux collègues.  

Featured movemeon opportunity:

Like our advice? Hear even more at one of our events:

Follow us on Linkedin